227

Un petit flan vite fait bricolé samedi pour finir un repas presque improvisé sur une petite note sucrée.   Pour le faire, je me suis inspirée d'une recette de Cléa, Rêve d'Orient, extraite de son livre Agar, agar. Secret minceur des Japonaises, recette que j'ai pas mal transformée en fonction des ingrédients que j'avais à ma disposition. Il faut dire que, poussée parfois par une bonne volonté soudaine mais éphémère, j'ai tendance à me laisser tenter par de nouveaux ingrédients bio qui restent ensuite dormir dans mes placards. Ici, il s'agissait de purée d'amande, de lait d'avoine, de sirop d'agave et d'agar-agar. J'ai remplacé le lait de riz par du lait d'avoine, la sauce au sirop d'agave et fleur d'ornager par une sauce chocolat et lait d'avoine et ajouté des amandes effilées torréfiées pour le croquant.

Pour 4 à 6 personnes selon la taille des moules:

  • 80g de purée d'amandes blanches
  • 3 cuillerées à soupe de sirop d'agave
  • 400 ml de lait d'avoine (plus un petit peu pour la sauce chocolat)
  • 2 grammes d'agar-agar
  • Du chocolat noir et des amandes effilées torréfiées
  • Un peu d'extrait d'amandes amères

1. Dans un bol, délayer soigneusement la purée d'amandes avec le sirop d'agave.

2. Faire bouillir 30 secondes le lait dans lequel on a délayé les 2g d'agar-agar. Ajouter progressivement à la purée d'amandes jusqu'à obtenir un mélange bien homogène. Parfumer au goût avec un peu d'extrait d'amandes amères. Verser dans des moules ou des ramequins. Là, j'ai utilisé des moules individuels en silicone. Laisser refroidir pluis placer pour une heure au réfrigérateur.

3. Au moment de servir, faire fondre du chocolat noir avec un peu de lait d'avoine. Démouler les flans, les parsemer d'amandes effilées grillées et décorer d'un peu de chocolat (ou de beaucoup pour les amateurs, dont je ne fais pas partie car je trouve que cela noie le goût délicat du flan, mais autour de moi, il y avait des chocolatomanes, comme en témoigne cette photo, avant nouveau service de sauce).

226

Bilan: un petit dessert sympa, sans prise de tête, sucré juste comme il faut; pas la révélation non plus. Bien en dépannage ou quand on se sent un peu flemme tout en ayant envie d'autre chose que d'un fruit ou d'un yaourt. L'intérêt est de pouvoir varier à l'infini les mélanges.

228