CIMG0196

Ce plat est, avec la pizza, un des premiers que mes filles ont appris à cuisiner. C'est dire si elles l'aimaient à la maison. C'est sans doute le plat-vedette de leur cuisine étudiante. C'est vrai qu'il est savoureux et possible à décliner en plusieurs versions. Ici, je le propose cuisiné avec du filet mignon de porc, mais il est également excellent avec du blanc de poulet, et même du boeuf tendre, même si j'ai pour ma part du mal à imaginer une belle tranche de rumsteck ou de faux-filet autrement que grillée de la façon la plus classique. On peut aussi penser que cette recette s'adapterait fort bien à un poisson à chair ferme comme la lotte par exemple.

Pour un filet mignon (3 personnes environ; la quantité de sauce peut convenir pour 4 personnes; au-delà, il faut ajuster la quantité d'ingrédients):

  • 1 filet mignon de porc

  • 2 oignons moyens

  • 1 gousse d'ail

  • 1 cuillerée à soupe de nuoc mam

  • 2 cuillerées à soupe de bon curry en poudre

  • 2 dl de lait de coco (une petite brique)

  • 3 cuillerées à soupe de cacahuètes grillées (50-60g)

  • Huile, sel, piment, basilic

  1. Emincer les oignons en petits cubes. Concasser grossièrement les cacahuètes jusqu'à obtenir une semoule grossière (je le fais dans un petit robot). Dégraisser la viande au besoin et la détailler en lamelles.

  2. Faire chauffer un peu d'huile dans une sauteuse et y faire à peine blondir les oignons à feu moyen. Ajouter ensuite l'ail et le curry et mélanger 30 secondes. Ajouter alors la viande et l'arroser de nuoc mam. L'odeur du nuoc mam sur la viande est assez redoutable, mais pas de panique, il n'en reste pas trace dans le plat au final, si ce n'est que cela renforce la saveur de l'ensemble. Mélanger encore 30 secondes.

  3. Ajouter enfin le lait de coco et les cacahuètes. Le mélange est généralement trop épais et j'ajoute de l'eau jusqu'à ce que la consistance me paraisse idéale (la moitié de la brique de lait de coco voire un peu plus). Saler, pas trop si les cacahuètes le sont déjà et ajouter un peu de piment (les amateurs peuvent aussi incorporer un piment finement émincé à la sauce; dans ce cas, le faire revenir en même temps que les oignons). Laisser mijoter une dizaine de minutes, ajouter le basilic et servir avec un riz thaï ou basmati nature.

        CIMG0192

Le curry de Madras en poudre peut être valablement remplacé par du curry indien en pâte (mais le résultat, tout aussi savoureux, est néanmoins plus gras. Comme il y a déjà le lait de coco et les cacahuètes...) ou pour un goût différent, de la pâte de curry thaïlandaise.