Avec la froidure revient l'envie de soupes réconfortantes. En voici une, inspirée du n°129 de la revue Saveurs (novembre 2003). Une revue que j'emprunte parfois à la bibliothèque municipale, parce qu'on ne peut pas stocker indéfiniment ce genre de publications, encore que... La version que je propose est moins chic que l'initiale, le banal champignon de Paris ayant remplacé les cèpes. Elle est aussi passablement allégée. Avec ses chips de lard et un peu de crème fraîche, même allégée, elle me paraît suffisamment riche.

CIMG0206

Ingrédients (la quantité que j'ai adoptée compte tenu de ce dont je disposais):

Pour 4 personnes:

  • 850g de topinambours
  • 2 ou 3 échalotes
  • 3/4 de l de bouillon de volaille (ou l'équivalent d'eau et un cube)
  • 150 à 200g de champignons de Paris
  • 100g de crème allégée
  • Quelques tranches très fines de poitrine fumée
  • Sel, poivre
  1. Faire revenir les échalotes dans un peu de matière grasse, puis, quand elles sont dorées, ajouter les topinambours épluchés
  2. Ajouter le bouillon, saler légèrement et faire bouillir une petite demie-heure. Ajouter la crème, un peu de poivre et passer au mixer.
  3. Pendant que la soupe cuit, nettoyer les champignons, les émincer et les faire suer à la poêle.
  4. Faire également frire les tranches de lard.
  5. Verser la soupe dans des assiettes creuses et garnir de champignons et de poitrine fumée croustillante.

Cette soupe a un goût très doux, proche de celui du coeur d'artichaut. Même sans ses petites garnitures, elle serait très honorable, mais moins décorative, et puis le contraste des textures est agréable. Elle constitue presque un petit repas à elle toute seule quand on n'est pas trop affamé.e. Une dernière photo, avec les produits immergés cette fois.

CIMG0208